La dermatite herpétiforme : maladies associées

Impossible de traiter de la maladie coeliaque de façon complète sur ce site sans vous parler des maladies qui lui sont associées. Lorsque la maladie cœliaque est bien suivie (prises de sang régulières, consultations chez le gastro-entérologue) et qu’elle est bien traitée avec un régime strict (sans trace) sans gluten, il y a beaucoup moins de risques de développer ces maladies. Cela montre l’importance de prendre au sérieux le diagnostic de la maladie cœliaque sans pour autant vivre dans la paranoïa de développer l’une de ces pathologies associées.

Je reçois très souvent des questions par mail sur ces complications de la maladie cœliaque alors j’ai décidé de traiter chacune d’entre-elles dans un article. Ce n’est pas forcément une liste complète, toutes les informations sur ces maladies ne sont pas non plus détaillées mais c’est déjà un bon début si vous souhaitez découvrir le sujet. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous diriger vers votre médecin qui est le seul et l’unique à pouvoir vous conseiller et éventuellement vous faire passer les tests pour vous diagnostiquer.

 

La dermatite herpétiforme : la maladie cœliaque de la peau !

 

dermatite herpétiforme

 

Les médecins considèrent actuellement la dermatite herpétiforme comme une manifestation dermatologique de la maladie coeliaque. C’est je crois la pathologie associée à la maladie coeliaque que l’on rencontre le plus souvent, bien qu’elle reste rare. Son autre petit nom est la dermatose bulleuse de nature auto-immune. Derrière ce jargon médical se cachent des symptômes qui peuvent se montrer très contraignants.

 

Les symptômes de la dermatite herpétiforme liée au gluten :

Le symptôme le plus caractéristique de la dermatite herpétiforme est l’apparition fréquente d’éruptions érythémato-papulo-vésiculeuses. Ce sont des petites vésicules (comme des cloques) qui provoquent des démangeaisons parfois très importantes. Elles sont souvent présentes symétriquement sur les genoux, les fesses, les coudes, les mains, le dos.

Si les patients ne sont pas diagnostiqués coeliaques, on peut retrouver tous les symptômes de cette maladie comme les douleurs abdominales, les problèmes de transit (diarrhée, constipation), l’anémie et les carences.

 

Comment peut-on diagnostiquer la dermatite herpétiforme ?

Tous les tests de la maladie coeliaque doivent être effectués (prise de sang et biopsie). Une biopsie des cloques peut être réalisée. On y découvre en général la présence anormalement fréquente de lymphocytes infiltrés dans les différentes couches dermiques. Cela atteste d’une réaction du système immunitaire.

Les fragments de peau prélevés sont aussi examinés en immunofluorescence directe et révèlent la présence importante d’anticorps IgA anti-transglutaminases tissulaires. Nous avons différents types d’enzymes transglutaminases tissulaires en fonction de la zone dans laquelle elles agissent : celles de la muqueuse intestinale sont impliquées dans la maladie coeliaque, celles du cervelet dans l’ataxie liée au gluten et celles de la peau dans la dermatite herpétiforme.

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires ou que vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel compétent : un dermatologue ou un gastro-entérologue.

 

Les mécanismes moléculaires de la dermatite herpétiforme liée au gluten :

La physiopathologie de la dermatite herpétiforme est mal connue comme pour toutes les maladies liées au gluten les recherches sont en cours. L’hypothèse comme pour l’ataxie liée au gluten d’une réaction croisée entre les anticorps anti-transglutaminase tissulaire de la muqueuse intestinale qui reconnaissent les transglutaminases épidermiques est pour l’heure privilégiée.

 

Le traitement de la dermatite herpétiforme :

Actuellement le traitement principal de la dermatite herpétiforme est d’éliminer la cause de la présence des anticorps anti-transglutaminase tissulaire, c’est à dire le gluten. Un régime strict sans gluten à vie est alors proposé aux patients. Quelques traitements locaux permettent aussi de soulager dans certains cas les lésions cutanées. Comme pour la maladie coeliaque, lorsque le régime est bien suivi, on observe une diminution progressive des anticorps au cours du temps. Les symptômes se stabilisent également.

Je tenais à rappeler qu’en cas de doutes, n’hésitez pas à vous adresser à un médecin. Quelques examens pourraient vous permettre d’être soulagés. Le suivi de la maladie est important et ces symptômes peuvent être dus à d’autres pathologies, c’est pourquoi il ne faut pas privilégier l’auto-médication.

 

D’autres pathologies associées à la maladie coeliaque :

 

Was last modified 11 janvier 2018 by Mathilde

2 commentaires à propos de “La dermatite herpétiforme : maladies associées”

    • Coucou Stéphanie,

      Oui c’est vrai tu as raison, ne t’inquiètes pas l’anémie est également sur ma liste 😉 je n’ai pas encore terminé cette partie sur les pathologies associées à la maladie coeliaque. Malheureusement il y en beaucoup, mais je complète cette partie du site régulièrement (au moins une fois par semaine 🙂 ). Je vais faire un article sur l’anémie et en particulier l’anémie mégaloblastique liée à la carence en folates, B12 et fer :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*