La maladie coeliaque, c’est quoi ?

La maladie cœliaque: l’intolérance au gluten auto-immune

La maladie coeliaque (ou intolérance au gluten de type auto-immun) est une maladie auto-immune provoquée par l’absorption de gluten. Cela signifie que le système immunitaire attaque les propres tissus du malade (ce qui est considéré normalement comme du « soi »). Le gluten est un ensemble de protéines qui se retrouve dans le seigle, le blé, l‘orge, le triticale le kamut et le malt.

la maladie coeliaque intolerance au gluten liee au ble

Cœliaque vient du Grec « koelia », cela veut dire « abdomen ». Une inflammation de l’intestin en présence de gluten est à l’origine de la maladie cœliaque.

La physiopathologie de la maladie cœliaque :

Les cellules du système immunitaire (lymphocytes) s’infiltrent dans la muqueuse intestinale. Puis elles attaquent la muqueuse de l’intestin en présence de gluten, le confondant avec des pathogènes (agents infectieux). Cela provoque une destruction des villosités de l’intestin (atrophie villositaire). Ces villosités ont un rôle important dans l’intestin, elles permettent d’augmenter la surface d’échange et de favoriser l’absorption des nutriments. Latrophie villositaire est à l’origine de malabsorption de certains nutriments comme les folates (acide folique), le fer, le calcium et certaines vitamines.

la maladie coeliaque atrophie villositaire

Tous les mécanismes moléculaires qui entrent en jeu ne sont pas encore connus mais il existe des pistes. Pour ceux qui veulent en savoir plus et se plonger dans l’univers de l’immunologie, j’ai écris un article qui explique les mécanismes moléculaires qui sont connus à l’heure actuelle.

L’allergie au blé différente de la maladie coeliaque:

La maladie cœliaque est une intolérance auto-immune, elle ne fait pas du tout intervenir les mêmes mécanismes que les allergies. Il ne faut pas prendre la maladie cœliaque pour une allergie ! Il existe des personnes souffrant d’allergies au blé. Dans ce cas les réactions au gluten et au blé sont très rapides, eczémas, œdème de Quincke… Cette rapidité n’est pas aussi franche chez les malades cœliaques. L’allergie au gluten est aussi très contraignante et nécessite un régime sans gluten strict.

La sensibilité au gluten non coeliaque ou intolérance au gluten non auto-immune:

La plupart des personnes ayant une pathologie liée au gluten sont atteint d’une pathologie appelée sensibilité au gluten non coeliaque. C’est une intolérance au gluten caractérisée par des symptômes similaires à la maladie coeliaque mais sans destruction villositaire. Ces personnes suivent un régime sans gluten non strict, les traces sont autorisées car le seuil de tolérance du malade est plus élevé. C’est une maladie contraignante, les malades souffrent d’un cruel manque de reconnaissance. Il n’y a pas de conséquences au long terme si le malade ne suit pas son régime, cependant les douleurs sont vives et se font ressentir au court terme.  Au contraire, un malade coeliaque qui ne suit pas son régime strict est exposé à l’apparition de cancers, diabètes, thyroides et autres maladies auto-immunes.

Plus d’informations sur la maladie coeliaque:

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dernière modification le 17 août 2017 par Mathilde

2 Replies to “La maladie coeliaque, c’est quoi ?”

  1. un abus de langage fréquent, le gluten n’est pas une protéine, le gluten décrit un état physique (Glue!); un de ces composant majoritaire est la protéine gliadine dont les peptides modifiés par la transglutaminase deviennent autoimmuns et donc toxiques pour les malades coeliaques.
    le gluten contient entre autres des sucres non fermentiscible (foodmap) et autres protéines suspectées de générer des troubles liés au gluten..complexe tout cela!

    • Bonjour oui vous avez tout à fait raison sur ce point le gluten n’est pas une protéine mais un ensemble de protéines, les gliadines et les glutamines. Cependant quand vous faites allusion aux fodmaps le gluten ne contient pas de sucre, les sucres dont le fructane (un des fodmaps en question) est considéré comme l’un des composants moleculaires de l’albumen de la graine et en général plutôt assimilé aux sucres amidonnés. Le gluten est un ensemble de protéines qui dont la gliadine et la glutenine sont à l’origine de la réaction immunitaire des coeliaques. Par contre les fodmaps sont mis en cause dans celle des sensibles non coeliaque puisque le fructane est contenu dans chaque céréales contenant du gluten les chercheurs ont encore du mal à identifier l’origine de la réaction des sensibles.
      Je vous remercie d’avoir corrigé mon erreur je vais modifier ça de suite ! 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*