Thyroïdite de Hashimoto : maladies associées

Parmi toutes les pathologies associées à la maladie coeliaque, on retrouve fréquemment les problèmes de thyroïde. La Thyroïdite de Hashimoto est celle que l’on retrouve le plus souvent. Ces maladies associées peuvent se déclencher pour trois raisons : une maladie coeliaque non diagnostiquée, un régime strict sans gluten pas assez bien suivi ou une prédisposition génétique accrue.
Afin de prévenir la survenue de ces complications, un suivi régulier chez votre gastro-entérologue et une prise de sang régulière doivent être réalisés.

 

La Thyroïdite de Hashimoto liée à la maladie coeliaque

 

Thyroïdite de Hashimoto

La thyroïdite de Hashimoto est une maladie chronique auto-immune comme la maladie coeliaque. Elle touche la thyroïde, c’est une glande endocrine dont le rôle est la régulation hormonale de nombreux paramètres dans notre corps. Elle synthétise quatre hormones : la TSH, la T3, la T4 et la calcitonine qui sont entre autres responsables de la régulation de la température corporelle, le métabolisme, le rythme cardiaque.

 

Les symptômes de la thyroïdite de Hashimoto

Les symptômes de la thyroïdite de Hashimoto sont plus ou moins spécifiques. On retrouve par exemple la présence d’un goître, l’anémie, des problèmes intestinaux, une fatigue intense, une dérégulation de la température corporelle, troubles de la mémoire et dépression. En dehors de la présence du goître, ces symptômes peuvent ressembler à ceux de nombreuses pathologies. Le diagnostic est donc impératif pour pouvoir les soulager.

 

Le diagnostic de la thyroïdite de Hashimoto

Une prise de sang permet déjà aux médecins de se faire une bonne idée du fonctionnement de votre thyroïde. Les paramètres que l’on peut mesurer sont le taux de TSH, de T4, de T3 mais aussi les anticorps anti-thyroglobuline et anti-thyroperoxydase. Une échographie de la thyroïde peut aussi être réalisée.

 

Les mécanismes moléculaires de la thyroïdite de Hashimoto

La thyroïdite de Hashimoto est une maladie auto-immune. Le système immunitaire s’attaque aux thyroglobulines et aux thyroperoxydases endommageant la glande thyroïde. Cela altère la production des hormones thyroïdiennes.

Quel est alors le lien avec la maladie coeliaque ? Lorsqu’on est cœliaque, la muqueuse intestinale devient perméable à cause des réactions du système immunitaire contre le gluten. L’entrée des gliadines (une des protéines du gluten) dans le milieu intérieur provoque la fabrication d’anticorps anti-gliadine. Or il se trouve que la gliadine est une molécule qui ressemble beaucoup à certaines molécules de la thyroïde. Le système immunitaire se trompe alors et les anticorps anti-gliadine se fixent sur la thyroïde entrainant un début de destruction des cellules par les lymphocytes.

La thyroïdite de Hashimoto n’est donc pas toujours provoquée par la maladie coeliaque mais les coeliaques qui continuent de consommer du gluten ont des risques importants de développer cette pathologie. De la même façon, une personne ayant la thyroïdite de Hashimoto mais étant non coeliaque ne doit pas consommer trop de gluten au risque de ne pas arranger ses symptômes.

 

Les traitements de la thyroïdite de Hashimoto

Les patients qui ont cette pathologie sont traités avec des substituts hormonaux censés réguler les hormones thyroïdiennes. Cela prend du temps avant de trouver un traitement adapté et les bons dosages mais lorsque les médicaments sont de bonne qualité et bien dosés les symptômes s’atténuent.
Un régime sans gluten strict est indiqué pour les patients Hashimoto et coeliaques. Un régime sans gluten (traces autorisées) est indiqués pour les patients uniquement Hashimoto.

 

D’autres pathologies liées à la maladie coeliaque :

Was last modified 11 janvier 2018 by Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*