Le diagnostic de la maladie coeliaque

Un diagnostic de la maladie coeliaque avant tout régime !

Si il y a suspicion de la maladie cœliaque, il ne faut JAMAIS commencer un régime sans gluten avant que les tests pour le diagnostic soient réalisés. Si le régime est débuté, les tests seront négatifs et il sera impossible de détecter et de diagnostiquer la maladie cœliaque. En plus, si ces tests ne sont pas effectués vous ne pourrez pas bénéficier d’un remboursement des produits sans gluten par la sécurité sociale !

Le diagnostic de la maladie cœliaque s’effectue en plusieurs temps:

Le diagnostic de la maladie coeliaque par les tests sérologiques:

D’abord, il faut détecter la présence ou non d’anticorps sériques spécifiques (IgA anti-transglutaminase), on peut aussi détecter la présence d’anticorps sériques tels que les IgG anti-transglutaminase et les IgG anti-endomysium. Ces tests sont effectués par prise de sang. Dans le cas d’un résultat positif, on est orienté vers un gastro-entérologue pour la suite des examens.

Attention, les examens sérologiques peuvent parfois donner des faux positifs et des faux négatifs, c’est vraiment au médecin de déterminer au cas par cas la suite des démarches et d’infirmer ou non l’hypothèse d’une maladie coeliaque.

Le diagnostic de la maladie coeliaque par des tests serologiques
Antibody = Anticorps ou ImmunoGlobuline (ici A) possède une région qui reconnait spécifiquement, au niveau d’un site de fixation, un Antigène (ici la transglutaminase = protéine enzymatique qui dégrade le gluten)

Le diagnostic de la maladie coeliaque par biopsie duodénale:

Lorsqu’on est pris en charge par le gastro-entérologue, celui-ci programme une gastro-endoscopie avec biopsie de l’intestin (duodénum…). J’ai eu la chance de faire cet examen sous anesthésie générale ce qui est plus confortable. Le médecin effectue des biopsies dans l’intestin afin de pouvoir analyser la muqueuse intestinale et vérifier la présence datrophie villositaire et de lymphocytes intra-épithéliaux (cellules du système immunitaire dans la muqueuse) en surnombre. Pour plus d’infos pratiques sur le déroulement de cet examen vous pouvez consulter mon témoignage sur ma gastro-endoscopie.

Le diagnostic de la maladie coeliaque par biopsie
Les flèches noires montrent les lymphocytes infiltrés dans la muqueuse intestinale. On voit aussi que les villosités sont atrophiées. Microphotographie réalisée après biopsie et après coloration des tissus.

Lorsque la biopsie et les résultats sérologiques sont positifs, le patient est alors diagnostiqué malade coeliaque et doit débuter un régime sans gluten strict. Dans les autres cas, il appartient au médecin d’analyser les résultats au cas par cas pour déterminer si vous êtes ou non coeliaque.

Les gènes de prédisposition, un indice mais pas un diagnostic fiable :

Il est aussi possible que le médecin choisisse d’analyser votre génome (ensemble des gènes de vos cellules).  Cela dans le but de détecter la présence de gènes de prédisposition à la maladie coeliaque (HLA-DQ2 et HLA-DQ8). Attention, la présence de ces gènes ne veut absolument pas dire que vous serez forcément malade, ce n’est pas un diagnostic de maladie coeliaque ! Cela veut juste dire que vous avez plus de risques de développer cette maladie que quelqu’un qui n’a pas ces gènes, rien de plus. C’est un test qui permet en dernier recours d’aider votre gastro-entérologue a y voir plus clair.
Pas de panique, on peut très bien posséder ces gènes et ne jamais développer la maladie coeliaque. Tout dépend de l’expression et de la régulation de ces gènes par votre corps.

Une fois diagnostiquée, je me suis tournée vers l’AFDIAG ou Association Française des Intolérants au Gluten. Cela m’a aidé pour trouver pas mal d’infos sur le régime au début.

 

Pour plus d’informations sur la maladie coeliaque:

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Was last modified 27 septembre 2017 by Mathilde

6 commentaires à propos de “Le diagnostic de la maladie coeliaque”

  1. Bonjour,
    Vous mentionnez que les tests serologiques peuvent donner des faux positifs et faux negatifs, mais vous ne parlez pas des consequences ou importance de ces resultats versus une diete sans gluten.
    Merci de votre attention.

    • Bonjour Francine,
      Je vous remercie d’avoir pris le temps de m’écrire 🙂
      je détaille plus précisément l’importance des résultats sanguins dans le suivi de la maladie dans l’article dédié : https://maviedecoeliaque.fr/bilan-sanguin-de-maladie-coeliaque/.
      Je ne sais pas trop si c’est ce dont vous me parlez ou si vous vouliez plutôt parler du fait que que ces résultats sont faussés si l’on débute le régime sans gluten avant la prise de sang.
      Je serais ravie d’avoir plus de précisions afin de compléter mon article pour qu’il corresponde à vos attentes 🙂
      Belle soirée à vous !

  2. En fait, bien que mon resultat sanguin revele un diagnostic de maladie coeliaque, mon medecin parle maintenant de colon irritable car je ne vois aucun changement dans mon etat de sante et ce, apres avoir commence une diete sans gluten il y a environ 9 mois. Alors, quelle est l’importance de mon test sanguin?
    Merci

    • D’accord, oui c’est pour ça que je disais que les tests sanguins ne sont pas fiables pour diagnostiquer la maladie coeliaque s’ils sont utilisés seuls. Vous n’avez pas fait de gastro-endoscopie avec biopsie derrière ? Normalement c’est l’association de ces deux examens qui permet de diagnostiquer la maladie et pas uniquement les tests sérologiques. Ce qui pourrait expliquer pourquoi le régime n’a pas d’effet sur vous parce que votre résultat était peut-être un faux positif.
      Les médecins qui connaissent la maladie coeliaque savent qu’il ne faut pas donner d’importance aux tests sérologiques et qu’en cas de positif il faut faire passer la biopsie pour confirmer ou infirmer le diagnostic. Je vous conseille de consulter un autre médecin pour avoir un second avis et suivre d’autres pistes (Crohn, maladie de biermer, sensibilité au gluten, colon irritable) 🙂

      L’importance du test sanguin en général c’est :
      – éviter à des gens dont les symptômes ne collent pas trop et dont la sérologie est négative de faire la gastroendscopie qui est quand même sous anesthésie générale (ça fait une sorte de « tri » pour éviter de prendre des risques pour rien).
      – effectuer le suivi de la maladie coeliaque. Quand vous êtes coeliaque et que vous suivez le régime strict au fur et à mesure du temps ( 6 mois à 2 ans) les anticorps diminuent. C’est ce qui permet de dire que le régime est bien suivi et qu’on réagit bien au régime.
      – préciser le diagnostic : dans certains cas on peut être diagnostiqué très tôt, avant même la dégradation des villosités de l’intestin qu’on ne voit du coup pas sur la biopsie. Là les tests sérologiques et les symptômes permettent d’y voir plus clair dans le diagnostic.

      J’espère que tout va s’arranger pour vous !
      Très belle journée,
      Mathilde

  3. Bonjour,
    J’ai vraiment tardé à répondre à votre commentaire et je m’en excuse. En fait, j’ai eu une gastrocolonoscopie qui s’est avérée négative, c’est-à-dire biopsie négative. Donc, avec une sérologie positive et une biopsie négative, peut-on conclure à un diagnostic de maladie coeliaque?
    Merci pour vos conseils.
    Francine

    • Bonjour Francine, il n’y a aucun souci ne vous inquiétez pas 🙂

      Je ne suis pas médecin donc je n’ai pas du tout les connaissances et la possibilité de vous répondre pour votre situation personnelle. Je vous conseille vraiment de prendre un second avis chez un autre gastro-entérologue avec vos résultats.
      En général, la prise de sang n’est pas un examen fiable à 100% donc la prise de sang positive seule ne suffit largement pas pour diagnostiquer la maladie coeliaque. Après cela dépend aussi beaucoup de la symptomatologie du patient et aussi de l’éviction d’autres maladies.
      La biopsie est le seul examen fiable, si vous ne suiviez pas le régime sans gluten avant de faire la biopsie, vous pouvez considérer vos résultats comme fiables.
      Le mieux est de prendre un second avis pour vérifier :
      – si la prise de sang positive et la biopsie négative n’indiquent pas plutôt une sensibilité au gluten non coeliaque
      – si la prise de sang positive et la biopsie négative n’indiquent pas une maladie coeliaque à un stade très précoce
      – si la prise de sang positive n’est pas un faux positif et si il ne faut pas s’orienter vers une autre pathologie non liée au gluten

      Seul un spécialiste pourra vous aider dans votre diagnostic
      Je suis de tout coeur avec vous,
      Belle journée à vous,
      Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*