Mes astuces pour éviter les contaminations croisées

Classé dans : Trucs et Astuces | 4

Que l’on soit au début de notre diagnostic et de notre nouvelle vie sans gluten ou bien déjà gluténophobe expérimenté, les astuces pour éviter les contaminations croisées sont toujours bonnes à prendre. Personnellement après trois ans de régime, j’en trouve encore ! Voici celles qui pour le moment me paraissent les plus importantes lorsqu’on doit cohabiter avec des gluténovores dans notre cuisine ou tout simplement que l’on se trouve en pleine transition alimentaire après le diagnostic de la maladie coeliaque.

 

Si vous arrivez sur cette page et que vous ne connaissez pas encore la maladie coeliaque, le plus important à savoir c’est que pour éviter les complications, un coeliaque doit suivre un régime strict sans gluten. Strict signifie sans aucune trace de gluten, aucune miette de pain, niet, rien, nada. Et cela toute sa vie. Ce n’est pas simple, le gluten est souvent caché dans des aliments que l’on ne soupçonne pas et les contaminations croisées sont aussi un risque de faire une intoxication au gluten.

 

Eviter les contaminations croisées au gluten dans votre cuisine

 

contaminations croisees

 

  • Changez vos ustensiles ayant été en contact avec du gluten (cuillères en bois, casseroles, couverts, assiettes) ou ayez au moins un jeu d’ustensiles qui n’en touchera jamais.
  • Nettoyez à fond votre four et votre frigo.
  • Changez vos grilles-pain et machines à pain ayant été en contact avec du gluten.
  • Ayez un placard à part pour ranger vos ustensiles et vos produits sans gluten.
  • Étiquetez bien vos farines sans gluten surtout si elles sont stockées hors des paquets pour éviter les erreurs.
  • Utilisez un torchon et une éponge qui n’ont jamais été en contact avec du gluten.
  • Ne réutilisez jamais des ustensiles en plastique ou en bois ayant été en contact avec du gluten (passoires, tupp), ils sont poreux et impossible de les nettoyer correctement.
  • Méfiez vous des croquettes pour chat et chien qui contiennent souvent du gluten.
  • Ne mélangez pas les pots de beurre, de confiture, de moutarde. Inutile de dire que si vous trempez votre couteau sans gluten dans du beurre après le gluténovore de la famille, le risque de contamination est proche de 100%.
  • Nettoyez bien vos mains, vos plans de travail après et avant utilisation de gluten ou de produits sans gluten.
  • Utilisez des couteaux à beurre, à fromage et pain différents.
  • Ayez vos propres couverts, vos propres assiettes, vos propres verres.
  • Enfin si vous devez cohabiter, étiquetez bien vos produits avec l’astuce des gommettes vertes (sans gluten) et rouges (avec gluten) c’est très utile au début et surtout pour les enfants.

 

En bref ne mélangez jamais le gluten et le sans gluten. Cela peut paraître compliqué mais avec quelques précautions et un peu d’efforts au début, on s’habitue très vite et il est tout à fait possible de bien cohabiter tous ensemble en toute sécurité.

 

Eviter les contaminations quand on va manger chez quelqu’un

 

contaminations croisées

J’emmène toujours avec moi mes repas sans gluten mais aussi mes couverts, une assiette et un verre quand je mange hors de chez moi. Comme ça on ne risque rien !

 

 

♥ ♥ ♥     Vous souhaitez rester informés des dernières recettes du blog ?      ♥ ♥ ♥ 
Rendez-vous sur mon compte Instragram @Maviedecoeliaque et abonnez-vous !

 

 

S’adapter Sans Gluten, l’outil pour vous guider au quotidien !

s'adapter sans gluten

 

Encouragée par mes lecteurs, j’ai décidé de créer L’OUTIL qui m’a tant manqué dans ma vie de coeliaque. J’ai donc la joie de vous présenter le guide pratique et complet (300 pages) destiné à toutes les personnes confrontées de près ou de loin à l’alimentation sans gluten.

C’est un concentré d’informations, d’astuces et de clés pour trouver facilement toutes les réponses aux questions que l’on se pose dans le cadre d’une vie sans gluten ou lorsqu’on accompagne un(e) proche dans cette situation.

Avant, pendant ou après le diagnostic, que votre régime sans gluten soit récent ou non, ce guide a été pensé et écrit pour vous accompagner, faciliter votre quotidien sans gluten et vous sensibiliser aux risques d’une alimentation sans gluten au long terme.

 

Découvrir le livre S’adapter Sans Gluten

 

Was last modified 13 juillet 2021 by Mathilde

4 Responses

  1. louisa

    Merci pour tant de partage.
    J’ai été diagnostiquée maladie cœliaque il y’a 10 ans , j’ai vu ma santé se rétablir peu peu après le régime sans gluten. Mais quand je fait un petit écart (ou accidentellement) c’est la catastrophe.
    Merci encore!

    • Mathilde

      De rien c’est un plaisir si mon article peut rendre service 🙂 oui je comprends tout à fait votre situation, je vis exactement la même chose. Bon courage à vous !

  2. Magali

    Bonjour,
    Merci pour votre blog extrêmement bien conçu. Il se trouve que j’ai possiblement la maladie cœliaque, on attend les résultats de l’ endoscopie mais ceux de la prise de sang nous oriente dans ce sens…
    Du coup en attendant je me renseigne et je m’interroge… Avoir ses propres assiettes, verres et couverts, ce n’est pas un peu extrême ?
    La plupart de nos ustensiles de cuisines sont en inox, un bon coup de nettoyage ne suffirait pas ?
    Je suis peut être un peu naïve mais quand je vois tout ce que je vais devoir changer et mettre en place si ça se confirme alors que je suis déjà à une étape de ma vie assez compliquée avec déjà pas mal de changements qui tardent déjà de trop… J’ai l’impression que le cumul de tout ça va être juste insurmontable…
    Merci pour votre aide.

    • Mathilde

      Bonjour Magali,

      Je suis vraiment désolée que vous soyez peut-être concernée. Malheureusement non ce n’est pas extrême surtout pour les ustensiles en bois. Les traces de gluten pour un coeliaque sont très dangereuses et il en reste même après nettoyage. C’est la raison pour laquelle un coeliaque ne mange pas dans un restaurant qui sert à la fois des produits avec et sans gluten sauf si on lui garantit des fours et ustensiles séparés. Le risque est très important car un coeliaque qui continue d’absorber des traces de gluten s’expose aux complications de la maladie que sont les autres pathologies auto-immunes et les cancers digestifs. Je comprends complètement votre désarroi et votre sensation d’être depassee. Nous passons tous par là au début. Cela dure quelques mois et ensuite une nouvelle routine se met en place et je vous rassure cette sensation s’atténue 🙂. C’est très compliqué au début mais c’est pour notre bien et ensuite les choses rentrent dans l’ordre petit à petit 🙂.
      Je vous envoie plein plein de bonnes ondes et de courage en espérant de tout cœur que votre prise de sang soit un faux positif 🙂.
      Très belle journée à vous,
      Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.